ta fin mauvaise

 

Alors ainsi je te dévore. Je t’érige à ce rang. Ce lieu déraciné, réduit aux correspondances aux arrêts symboliques. Finalisant ta recherche effrénée d’une fin mauvaise.

Alors voilà, tu y es. Tu la touches du doigt. Blessure de guerre transformée en étoile scintillante sur ta poitrine. Ton cœur va lâcher. Mais ta vie-récession commence à prendre forme. A ressembler à quelque chose. A ce destin tant redouté. Mais tant aimé. Ne plus être perdu au-dessus des arbres-artifices. Another time…Another place.

Ces quartiers ravagés d’incendies, d’oublis. Les flammes dévorant jusqu’aux âmes transportées. Imaginaire de l’hyper-monde. Débarrassé, pour le pire, de ses fractures. En perdition. En renaissance. Imaginaire carbonisé. Le domaine de la vie et de la mort. De la dignité au final. De la fidélité à ta vie. De ce qui ne fait que passer. De toi. De nous. Revêtus de ce mince tissu, qui nous met en état de marcher. Ou qui nous tue. Je reconnais les chemins, le même terme pour chacun. Et l’attention que j’ai mis à l’écrire pour toi est comme le châtiment. Avec la même pénétration le même funeste malheur. La marque indélébile de ta valeur inutile.

Yan Kouton

Artamor

publié en pdf

Les Cosaques des Frontières

https://lescosaquesdesfrontieres.com/2017/04/01/yan-kouton/

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour ta fin mauvaise

  1. ykouton dit :

    Un immense merci…Je suis tellement touché…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s