Archives de l’auteur : brigetoun

A propos brigetoun

paumée et touche à tout

Dans la peau d’un garçon

  J’ai froid, j’ai chaud, j’écoute les bruits monter du parking, j’écoute mon frère aller et venir de l’autre côté de la cloison. Avec ma mère, ils attendent le retour de papa pour déjeuner. J’entends aboyer un chien, je ferme … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

Demeure le corps (fragment)

  (fragment, la fin apaisée du livre) . la fièvre allume une mèche d’éther et la drogue, plus puissante, délie les murs de leurs secrets : les fonctions vitales s’effondrent ; j’écoute la machine devenue le coeur, les poumons, le … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 2 commentaires

des mots plus anciens

  J’écris ces mots dans ma langue maternelle, le français qui est, comme toutes les langues, un merveilleux outil d’explicitation. Mais je ne crois pas que le monde soit devenu, autour de moi, beaucoup plus explicable ni mieux expliqué que … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 3 commentaires

densité du désastre

  Cependant, les pièges de l’accélération guerrière auront raison de la marche de Benjamin, devenue si lente, par la force des choses. Ou plutôt l’absence de force. L’épuisement de Benjamin, la lenteur de sa fuite, sont les symptômes de l’écroulement … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

Quelques SMS de Philippe Ramy

sur la cuisse gauche la seringue prête et sur la droite le téléphone portable 30/12/06 13:10 . . il se peut que la joie tienne face à la mort 31/12/06 02:07 . . l’espace de la fenêtre revient au mur … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

petit déjeuner et VRP

  J’aime être seul dans les salles de petit déjeuner des hôtels de province. D’abord parce que si mettre un morceau de viande ou de pomme de terre dans ma bouche à un mètre en face de quelqu’un ne me … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

dans la cabane

  Il n’a pas bougé de là, prostré, laqué comme un canard trop cuit par la peur qui jaillissait en gros débit de son ventre et le glaçait en dedans par toutes les veines et tout le sang. Il n’a … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

1er février 2013

  Causse. temps gris, pluvieux, quelques rares éclaircies. il ne fait pas trop froid. des nuages bas montent des gorges par le vallon de Font Longue, celui-là même qui draine ce vent dominant… et l’amène forci ici, car nous en … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 1 commentaire

L’enterrement (fragment)

  … le père sortait lui aussi, s’arrêtant au bas des marches et, tête baissée les yeux à terre, se vissant son chapeau gris tout neuf. Un temps encore, un temps minuscule mais tout le monde dans la cour s’y … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

22 février 2015

  quand . tous les cris d’entrailles semblent sûrement plus glorieux qu’au temps des ventres imbéciles et doux . brûler . du bout des doigts la vie encore le temps d’un dur amour s’irise . et bat Contrepoint https://contrepointdotco.wordpress.com poème … Lire la suite

Publié dans divers, lectures | Tagué , | 8 commentaires