Archives de l’auteur : brigetoun

A propos brigetoun

paumée et touche à tout

Degrés de Michel Butor (fragment)

Remontant pour prendre tes livres de l’après-midi, tu es passé lui donner un petit quarante-cinq tours, repiquages de Duke Ellington, qui l’a touché au coeur et qu’il a immédiatement essayé ; malheureusement quelque chose ne marchait pas bien avec les … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 1 commentaire

Elle à l’entrée de la nuit

Elle trébuchait souvent à la tombée de la nuit, elle masquait ses yeux au-devant des néons, aux angles divers ses bas se déchiraient si elle ne le faisait pas elle-même, elle aimait se présenter aux individus vêtue d’une résille sur … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 2 commentaires

un instant avec Novarina

Monde de saloperie de chiennerie de moindre, béhément de la terre, on voit rien d’autre partout sur toi, sauf toujours poindre une sale lumière ! Qui semble cependant très douce comparée à la vraie qui se tait. Car tout se … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

Avec Thomas Eliot (au jardin des Doms)

Un peu de cendre sur la manche D’un vieillard est toute la cendre Que laissent les roses brûlées. De la poudre en suspens dans l’air Marque une histoire terminée. Cette poudre fut un logis – Murailles, lambris et souris. Quand … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | 3 commentaires

Le nègre fugitif (Isidoro – Porto Grande, Cap Vert, le 25 juin 1867)

… La gabare regagne la rive — la manœuvre se répète plusieurs fois. À présent, il ne reste plus qu’une cinquantaine d’esclaves sur le quai. Soudain, le contingent remue, s’ouvre pour laisser passer un homme dont le carcan est relié … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

Nuit en mer avec le capitaine Johns

On le voyait parfois apparaître sur le pont au milieu de la nuit, en chemise de nuit, les jambes arquées et l’allure tout à fait grotesque. En l’apercevant, le pauvre Bunter se tordait les mains furtivement et la sueur perlait … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 1 commentaire

Dixit Paumée selon Christine Jeanney (fragment)

le jour où nous suspendions nos manteaux de petites citadines, pour rester en chaussons quadrillés (nez face au mur, comme les autres, j’accroche mon manteau au clou qui m’est réservé et puis, en essayant de faire comme si c’était normal, … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | 1 commentaire

Chômeur

La rancoeur des exclus, si tu tombes dans ce piège-là ne t’en plains qu’à toi. T’aurais pas ta situation comme prétexte, tu trouverais autre chose et tu serais toi pareil. Le chômage c’est une suite de murs, presque de miroirs … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 1 commentaire

Rêves de Mathilde

Elle déborde de rêves. De son dos rond, ils s’échappent en bulles silencieuses et viennent éclater contre ma paroi. Marteau ciseaux papier, disent les enfants qui jouent parfois dans mon ombre… ma structure est trop fragile, elle ne peut pas … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 1 commentaire

Sur la table – Murièle Modély – fragment

Les filles à l’intérieur ne débordent jamais elles chauffent, éclatente, on ne les entend pas . elles sont ceintes, tendues, droites, dans les nervures du cerveau elles explosent, l’une ou l’autre, l’une et l’autre, dans de tout petits pop . … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire