Victor… parce qu’enfin…

parce qu’enfin sa mère – dont le gros corps faisait sous l’unique drap une boule claire qu’il tâchait toujours sans y parvenir jamais de ne pas éveiller lorsqu’il se glissait dans la chambre par la porte entrouverte et dont la marque en creux sur le drap mettait si longtemps à disparaître et lui demandait tant de temps, le matin, qu’il en perdait un moment toute notion de douleur ou de regret – lui avait transmis à lui, denier enfant de sept enfants accouchés dans la colère, un désir urgent, hâtif, sans rigueur, la sensualité informe devenue obèse en elle à force d’être affamée et qu’elle préserva jusqu’à la fin pour l’oublier toute entière dans la dernière contraction de son accouchement, afin que ce soit bien là la dernière contraction de toute sa vie, qu’elle n’ait plus rien à demander et qu’on ne lui demandât plus rien (et, quand je l’ai connu, Victor offrait dans la journée ses mains froides aux caresses, son ventre et ses pieds au soleil par la porte entrouverte – et à qui aurait voulu entrer, mais passantes et passants passaient sans s’arrêter, petit garçon léger et imberbe au milieu du désordre de la pièce abandonnée -, si pressé, si prodigue à part lui que son corps ne pouvait plus trouver les ressources nécessaires pour grandir et porter la chaleur jusqu’au bout de ses mains, et il restait gelé et muet près de la porte entrouverte, y revenait encore au milieu de la nuit lorsque tout le monde dormait, jusqu’à trembler de sommeil, ce qui faisait se retourner la grosse boule sous le drap au delà de la porte ; alors il écoutait un moment tête baissée la colère de sa mère, et rentait se coucher).

Bernard-Marie Koltès

deux nouvelles

Prologue

Editions de Minuit

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s