Archives par mot-clef : François Bon

Notes sur l’homme instable

    Ce qui était le plus étonnant ? cette tradition qui voulait que dans chaque ville, ou chaque grande réunion, ne soit jamais qu’un seul homme instable. A la réflexion, cela ne tenait pas : une grande réunion (fête, … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | 1 commentaire

gigantesques montagnes de la folie

    … d’autres exagérations monstrueuses et perturbantes de la nature semblaient nous entourer. J’ai dit que ces pics étaient plus hauts que ceux de l’Himalaya, mais les sculptures m’interdisaient désormais de prétendre qu’ils étaient les plus hauts de la … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | Laisser un commentaire

Il n’y a pas d’échappatoire en campagne..

Mais c’était sombre et c’était froid, l’été même, et puis on s’habitue et découvrir s’estompe, le rêve revient qui réinstaure le manque de toujours comme d’abord on craint ces araignées dans les coins et puis on les tue. Ou comme … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 1 commentaire

Le jeune sculpteur et ses rêves

Frêle, brun et d’aspect négligé, il se tourna à demi quand je frappai et s’enquit de ce qui m’amenait sans se lever. Quand je lui eus dit qui j’étais, il manifesta un peu d’intérêt ; mon oncle avait excité sa … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | Laisser un commentaire

La chambre

D’un coup les réverbères s’allument, la chambre passe au clair-obscur, gagne en trois tensions successives ce quelque chpse translucide d’une lumière sans source, ce qui reste d’éclairage après réverbération par ce mur crasseux en face, mon paysage. «Les gogues, c’est … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 3 commentaires

La Breathitt House d’Atlanta

«Je me réveillai vers le matin. La lune s’était levée et brillait par la fenêtre sans rideaux, illuminant la pièce d’une lumière faible et bleutée avec quelque chose d’un peu sinistre, même si je n’oserais pas dire qu’elle fût pourtant … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | 1 commentaire

Notes sur les hommes qu’on décidait de garder jeunes

…. Ils avaient vieilli cependant : sous les lunettes à la mode, les coupes de cheveux définitivement fixées, le petit bouc qui faisait si bien à l’époque, on les aurait dit grimés. Alors on leur trouvait un coin, une épicerie. … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 2 commentaires

Doute

Est-ce que j’avais été, par un événement aussi hideux, transporté dans un monde pré-humain d’il y a cent cinquante millions d’années dans ces sombres jours déconcertants de l’amnésie ? Est-ce que mon propre corps avait été le véhicule d’une effrayante … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | Laisser un commentaire

Gaz (1940) – fragment

Et la ville qui se dit encore par sa négation même du voyage. Elle produit des objets neufs, ces objets sont normés, qu’on retrouve identiques du nord du pays au sud, et de New-York à la Californie, ou bien plus … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 1 commentaire

fresques du jadis de la ville sans nom

… Comme je rampais dans le boyau en direction de la lumière plus forte, j’aperçus des étapes ultérieures de ces peintures épiques – l’exode de la race qui avait peuplé la ville sans nom et la vallée qui l’entourait il y … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | Laisser un commentaire