Archives par mot-clef : Christine Jeanney

South Carolina morning

  Un rêve posé comme une boîte au bout du paysage, bout de la terre. Un angle mystérieux, huit ou dix pas à peine sur des dalles délavées, on avancerait et l’on pourrait connaître la face cachée du bâtiment, séché, … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

Un passage du «Portrait de Dorian Gray»

Le culte des sens a souvent, et avec beaucoup de justice, été décrié, les hommes se sentant instinctivement terrifiés devant des passions et des sensations qu’ils trouvent plus fortes qu’eux, et la conscience de les partager avec des formes d’existence … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | Laisser un commentaire

rétine

    Certains ont l’oreille absolue. Lui, c’était sa vue, absolument exacte. Il ouvrait les yeux et lui arrivait l’image nette, parfaite, du coton de son drap tressé de cinquante sept fils au centimètre carré, des deux millions sept cent … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

le roman (premier) et le jeune homme

    Le jeune homme s’appelle Édouard, et il ne parle pas de Luxeuil et de ses pierres rouges, même s’il y va régulièrement. Ce jeune homme a une consistance. Il se déplace dans cet espace des mille étangs avec … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

Piquetures (fragments)

  Orage la nuit,ᅠle ciel soupe très sombre, brièvement éclairé par ce qui n’est pas un orage car aucun grondement, cligner des yeux à l’instant électrique dans cette zone sans murs et on doute même d’avoir perçu l’éclair – les … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire

Dixit Paumée selon Christine Jeanney (fragment)

le jour où nous suspendions nos manteaux de petites citadines, pour rester en chaussons quadrillés (nez face au mur, comme les autres, j’accroche mon manteau au clou qui m’est réservé et puis, en essayant de faire comme si c’était normal, … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | 1 commentaire

Le matin sur la ville, et le peintre

    C’est le matin, il n’y a personne sur les trottoirs,… Personne dans les magasins dont on ne sait pas ce qu’ils vendent (ce qui est écrit aux vitrines n’évoque rien), ni acheteurs, ni promeneurs ni rien qui fasse … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 2 commentaires

Pendant

    pendant les minutes arpentées pendant l’instant rétif pendant pas encore quoi pendant le souffle amarré pendant l’attente ténue pendant que goutte à goutte pendant l’ombre échancrée pendant que bientôt Versées poèmes de Philippe Aigrain images de Christine Jeanney … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué , | 7 commentaires

deux tentatives pour l’Oblique

  Me voilà bien embarassée parce que j’aime beaucoup l’Oblique, le dernier livre de Christine Jeanney paru chez publie.net version numérique http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782371771383/oblique il existe aussi une version papier, légèrement différente, différences entraînées par la mise en page parce que, justement … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | 7 commentaires

Piquetures (fragments)

  Décalage, visible surtout le soir, quand le grillon appelle, et je comprends l’été mais ce n’est pas ce qu’il demande – quand chaotique imprévisible le vol d’un papillon de nuit trompé par la lumière l’ignore – quand la parole inverse hoquète, … Lire la suite

Publié dans lectures | Tagué | Laisser un commentaire