La mer, de Françoise Renaud

immensité là – Françoise Renaud – éditions entre et lumière

Pour la mienne, qui m’est manque adouci parce que constant depuis tant et tant d’années, elle est principalement autre… et me vient surtout de mon père dont les veines charriaient depuis toujours sa mer natale, et d’autres, toutes ou presque.

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La mer, de Françoise Renaud

  1. Entendre votre voix — comme vous connaître un peu et continuer le chemin, petits bouts ensemble –, les mots lâchés au monde, si vrais… merci pour ce « vrai » partage…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s