22 février 2015

 

quand

.

tous les cris d’entrailles
semblent
sûrement plus glorieux
qu’au temps des ventres
imbéciles et doux

.

brûler

.

du bout des doigts
la vie encore
le temps d’un dur amour
s’irise

.

et bat

Contrepoint

https://contrepointdotco.wordpress.com

poème (les mots) Francis Royo

image (les couleurs) Claudine Sales

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans divers, lectures, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour 22 février 2015

  1. Touché par ce texte, à un point que vous ne pourriez imaginer. Et ? une illustration qui pourrait correspondre : https://youtu.be/heKPfMEQXIY

  2. Je ne sais pas si mon commentaire est passé, je voulais simplement illustrer ces quelques mots qui m’ont profondément touché : https://youtu.be/heKPfMEQXIY

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s