c’est donc là

 

C’est donc là. Le village est encore debout, le seul déluge qu’on connaisse est celui des fruits lorsque l’on secoue les mirabelliers vers la mi-août, la vie est ce qu’elle est depuis toujours : personne ne sait encore ce qu’il va advenir, les bombes et le staccato des armes légères, la nuit embrasée et ce temps que passeront, dans les caves d’un presbytère, tout un groupe d’habitants dont je ne saurai jamais précisément qui ils étaient, ce qu’ils se dirent, ce qu’ils pensèrent pendant ce laps de temps, quelques heures ou quelques jours, durant lequel la vie de tous ne tint qu’à un fil, au hasard, aux chemins suivis par les bombes qui tombèrent partout alentours, décapitant même le clocher voisin (cela aussi je l’ai vu, je crois, sur quelque cliché qui devait être avec les autres sur la même table, dans la même boîte), mais épargnant la lourde maison dans le jardin de laquelle j’ai joué enfant et même, je le comprendrai ensuite, avec une sorte de grosse pierre ronde qui s’avérerait être une grenade offensive oubliée là des années avant et attendant de faire son oeuvre, ce qu’elle eut le bon goût de ne pas faire, la preuve – il suffisait d’escalader par l’arrière le haut mur de briques rouges pour avoir à disposition tout l’espace intérieur inviolé du jardin d’un curé dont je n’ai d’ailleurs jamais vu l’ombre d’une soutane.

Je ne sais, donc, ce qu’ils vécurent devenus rats dans cette cave. Je pourrais le demander à ceux, celles plutôt qui survivent encore. Je ne ferai pas ça, ne serait-ce parce que je ne suis pas certain d’avoir la force et puis l’envie d’entendre cette histoire de sorte de fosse commune. Je pourrais aussi inventer mais ce serait difficile et puis, autant le dire, inutile : ce n’est pas là que je vais ce matin.

Daniel Bourrion

Légendes

publie.net

http://librairie.publie.net/fr/ebook/97828145948

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s