l’orage

 

Elle eut froid. Le vent lui jetait au visage des ombres humides, et les frêles oiseaux couleur de l’aube, soudain figés, regardaient rêveusement l’eau noire des marais. Elle attendit avec eux les premières gouttes de l’orage, puis repartit sans se presser vers le blockhaus. Elle donnait dans le sable des coups de pieds inutiles, elle respirait mal, comme si l’air n’entrait pas dans ses poumons oppressés. Alors elle leva la tête, à l’écoute du ciel, du roulement des vagues, des taureaux effrayés qui mugissaient sous l’éclair. Un peu d’écume apportée par le vent moussait sur ses lèvres. Elle voulait se diluer dans l’orage, le contempler jusqu’au vertige, se vider. Retrouver la grande paix désertique et stérile. A ce jeu, naguère, elle était si forte… Aujourd’hui les mèches de cheveux se plaquaient sur son visage, la pluie dégoulinait dans son dos, elle n’était pas Ophélie, le ciel était trop bas, le sentier fangeux, l’orage un orage, la mer la mer. Ils ne voulaient pas d’elle, lui opposaient des frontières étanches qui délimitaient leurs territoires et la renvoyaient chez elle, dans son corps bien vivant. Elle avait perdu son pouvoir, en même temps qu’elle perdait peu à peu, près de cet homme, les doutes avec lesquels elle avait toujours vécu, sur la réalité tangible de sa propre personne. Elle existait. Elle était mal, bousculée, assaillie de l’intérieur par des turbulences incontrôlables, des flots de mots inachevés, des luttes d’émotions contradictoires auxquelles sa nature, généralement aquatique, nonchalante et silencieuse, même dans les moments les plus intenses de la création ne l’avait pas habituée. Elle était mal et ne s’aimait pas…

Michèle Dujardin

Blockhaus

Abadôn/Editions

https://www.amazon.fr/dp/1544948913/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1495556181&sr=1-1&keywords=mich%C3%A8le+dujardin

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s