Fragments de L’éclipse de lune de Davenport

 

Au bord du lac aux premiers rayons de lune j’aperçois

plumes, pierres, espars polis et algues.

Les coyotes, les corbeaux ont presque nettoyé

la biche rejetée sur le rivage avant-hier par les Manitous.

Un coup de canne dans la tête d’eau de lune, puis je m’excuse.

Rentré. La maison a semblé un instant différente.

Les oiseaux, sans être moribonds, volaient plus lentement.

Les chiens tout frétillants m’accueillirent de coups de langue,

puis retournèrent dormir, peu soucieux des avions.

La nouvelle lune m’a dit, soit de me rassembler pour mes derniers

dix ans, soit de ralentir, gros poney, serpent gras re-mué.

Jim Harrison

L’éclipse de lune de Davenport

traduction Jean-Luc Piningre

La Table Ronde

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Fragments de L’éclipse de lune de Davenport

  1. Lunesoleil dit :

    merci pour ce partage en audio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s