À l’origine, le mot

 

 

À l’origine : le mot dans sa concentration terrible, sec, et qui essaime sous le souffle, et qui féconde, selon l’inclinaison des brises et la graisse des sols, les plus consanguines de ses résonances. Poème issu de ces conjonctions d’échos s’apparente à quelque monstrueuse parole sans pareille et non-viable, réduit à la seule voix, sans descendance ou guère, de qui l’a suscitée, plantée dans l’œuvre des phonèmes. Un bulbe : comme saltimbanque frappant du pied la terre et qui s’y ressource d’un geste ouvert aux poussées verticales, crispant dans ses cuisses une violence où puiser la pulpe des élévations.

 

.

 

Saisir les hasards de la langue, et tâcher, les mâchant, d’en extraire sucs et sens les moins ordinaires et les moins immédiats. Écrire au gré d’associations de mots, de sonorités. De cette matière, l’idée parfois qui jaillit, qui appelle d’autres syllabes et les décompose et les recompose à la manière dont on modèle la motte d’argile, lui donnant forme puis une autre, puis une autre encore que l’on écrase à la suite entre ses paumes.

(«Une idée est un accident. Elle est toujours jaillissante et imprévisible.» Souscrire à cet axiome de Jacques Chardonne.)

.

 

Rapporter la chose au mot qui la désigne et aux phonèmes qui le composent, considérer le triangle dans son rapport à l’univers en vue de lui donner sa place et de lui trouver sens. Puis arrondir, percer : poème en prose comme une manière de cercle où, dans le ventre, quelque chose s’exprime, ni franche poésie ni véritable narration ; déclos d’un segment, bouche ouverte ; le serpent cyclique se démordant la queue.

Lionel-Edouard Martin

Cratyle pour mémoire

publir.net

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782371771475

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s