écrire vite


C’est-à-dire que c’est écrire en même temps, aussi vite que ça se passe (pas description d’un fait, une anecdote, un événement, que l’on veut utiliser, ça c’est du roman) mais aussi vite que ça vous traverse la tête que ça se passe que ça passe là

Qu’au moment où se produisent les pensées, au moment où se produisent les associations d’idées et de sensations qui produisent ces pensées, elles puissent être incluses vécues dans l’écriture. Je ne veux pas dire par là écrire vite pour poser l’idée sur la page avant qu’elle ne s’en aille bien sûr, mais que la pensée au moment où elle apparaît puisse simultanément couler à la page et ainsi décrire la vie, aller aussi vite qu’elle, aller comme elle va avec des idées des réminiscences des sensations qui nous tombent, nous traversent, des choses qui nous arrivent à longueur de journée, à un rythme, selon certaines associations et enchaînements Ça passe dans votre tête la vie passe dans votre tête, les pensées passent dans votre tête, et hop simultanément elles passent dans l’écriture, et ainsi rendent compte, décrivent la vie. En racontant les petits faits qui s’y passent, mais surtout en les faisant apparaître au rythme auquel ils apparaissent en tête ou dans votre vie, auquel ils apparaissent, l’enchaînement, les associations d’idées

C’est-à-dire que se mêlent les différentes vitesses les rythmes d’enchaînements de pensées et de faits. Ça donne de l’écriture contemporaine du fait qui l’inspire, en même temps. Dans le même temps où la pensée est apparue et descendue dans l’écriture. Ça peut remonter aussi plus loin, écrivant ce qui se passe, présent, (la mouche sur mon écran, je suis en train d’écrire que la mouche est sur mon écran, et j’écris « aujourd’hui une mouche est posée sur mon écran où je suis en train d’écrire ») et signalant aussi que ce présent datait d’il y a trois jours (cette mouche au moment où j’écrivais, ça s’est passé il y a trois jours, mais je l’écris aujourd’hui, c’est aujourd’hui que je suis rentré dans cette pensée de la mouche, c’est aujourd’hui qu’elle m’est venue cette pensée de la mouche d’il y a trois jours quand j’écrivais)

Dans le temps même de l’écriture se mêle ces temps ces vitesses.

Fred Griot

Refonder

publie.net

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782814501096

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s