faire route hors du petit pays

 

On n’a pas démarré qu’on est pris d’un découragement, bien près de renoncer. C’est qu’on se heurte, aussitôt, aux contreforts du plateau de Millevaches. La petite route bombée, oblique, tortueuse se hisse entre des plantations de résineux, des landes de bruyère, des tourbières. On ne croise personne hormis, parfois, un camion chargé de bois qui empiète largement sur l’autre moitié de la route. L’hiver, il est indispensable de consulter la météo, la veille. S’il neige, dans la nuit, on ne passera pas. Et même lorsque tel n’est pas le cas, il faut se défier du verglas, des hêtres séculaires, gros comme des barriques, régulièrement espacés de part et d’autre, qui attendent que vous ayez amorcé un tour de valse et quitté la chaussée (ça m’est arrivé) et ce n’est pas leur faute si j’ai pu, je ne sais comment, les éviter. On n’en finit pas d’atteindre le mont Audouze, point culminant des routes du département, et quand on s’est élevé, d’ahan, jusque-là, la route dévale déjà en lacets le versant opposé, encore plus âpre que l’autre, le nôtre.

Cet obstacle tout physique explique peut-être que nous soyons restés longtemps interdits, patoisants alors que nos voisins creusois, ne trouvant nul obstacle sur leur chemin, partaient s’employer, comme maçons, dans la capitale, parlaient français et possédaient les notions libératrices qu’ils m’ont généreusement livrées lorsqu’on s’est rencontré, au pensionnat.

Le sol qui les porte ne vaut pas mieux que le nôtre. C’est le vieux massif cristallin, moins élevé, cabossé qu’il l’est chez nous mais pareillement infertile, ce qui fait que les premières agglomérations, Felletin, Aubusson, qu’on ne contournait pas encore, ne m’ont pas semblé différentes des gros bourgs ou des petites villes qui leur font écho, de ce côté-ci du plateau.

Pierre Bergounioux

En route

le Réalgar

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s