Le passage brutal

cette action ce sentiment semblent comme cet homme ne plus exister depuis le moment précis où j’ai su au contraire qu’ils ne me quitteront plus jamais et ceci dans un temps qui n’existe pas non plus qui englobe tout du passé y compris le pire et m’inclut tout entière dedans bien que je sois encore vivante inclut mon présent et mon passé sans cet homme déjà beaucoup plus long que mon passé avec lui sans que pourtant mon sentiment puisse agir et être agi normalement il est hyperactif et assommé il s’autoactive ou il est réactivé alors que j’ai été moi-même désactivée j’ai été réduite et réduite aussi à n’être plus que dans l’état amoureux comme une prétendante interdite une clandestine une espèce d’éperdue d’un inaccessible un intouchable un invisible à qui j’avais aussi confié mon enfant

.

pour que le temps brutal du passage brutal de la vie à la mort pour que cet arrêt brutal du temps ne soit pas le plus fort il a fallu entrer dans une durée de mort et je ne crois pas que ce soit à cause de l’absence du temps d’agonie ni à cause de l’absence du temps des adieux et je ne crois pas qu’il s’agisse d’adoucir ce qui ne peut pas l’être et ça n’a pas à voir non plus avec ce qu’on appelle le deuil qui est une commodité de syntaxe un nom de code qui signifie peu il faut être plus précis

.

la brutalité qui m’a été faite à moi restée-en-vie aussi dure soit-elle ne peut pas atténuer la brutalité qui a été faite à ceux que j’aime que j’éprouve par emprise générale sur tous mes organes et sur ma pensée d’une façon logique aussi puissante que ce qui nous liait a toujours occupé mes organes et ma pensée c’est peut-être difficile à admettre mais la contagion de toute vie par la mort est la seule possibilité d’éprouver tant et tant cette brutalité qu’on finira d’une façon par réordonner vie et mort cela ne veut peut-être rien dire mais c’est le seul réordonnancement de mots que je suis capable de produire après presque vingt ans

Corinne Lovera Vitali

ce qu’il faut

publie net

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782371771574

et voilà que je me demande pourquoi ne pas avoir choisi un des six passages précédent que j’avais cochés (quoique..)

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s