Vivre et écrire les villes nombres

 

À la porte des villes nombres,

le voyageur doit laisser ses armes.

Je ne parle plus des petites armes extérieures, cartes ou infos. Je parle des armes intérieures. De toutes les défenses contre l’inconnu : les habitudes, les représentations, les attentes, le savoir. Quand j’entre dans la ville nombre, plus rien de tout cela n’est efficace. Je me sens complètement désarmé, et c’est parce que je tente d’écrire que je m’en rends vraiment compte. Je ne sais rien. Comment vais-je faire ? Je ne suis qu’un touriste comme les autres. Je dois bien dormir quelque part, alors je me rends dans le quartier des hôtels pas chers. Mais ce quartier, c’est tellement réduit, tellement insuffisant… Je ne sais rien de plus que tous les voyageurs que je croise, et je prétendrais écrire la mégapole ? Il faudrait que je trouve le moyen d’aller là où les autres touristes ne vont pas. Mais c’est où, ça ? Comment s’y rendre, dans des villes où se déplacer est si ardu ? Et puis, est-ce que c’est vraiment ainsi qu’on trouve l’inconnu ? Est-ce qu’il ne se cache pas plutôt dans le banal, dans ce quartier même ?

Tout autour, de l’inconnu complet. Tous les quartiers : de la nuit. Où aller ? Alors la pensée se met en marche. On pense à fuir. Oh, peut-être que je peux faire sans Jakarta après tout… Ou prendre le train dans Java. C’est plein de villes, Java. Peut-être que par la fenêtre du train, ce sera plus facile ?

Sur les sites et les forums de voyage, on vous le dit bien : ne perdez pas votre temps à Jakarta, c’est bruyant et pollué, il n’y a rien à voir (on dit la même chose de Manille). Qui voudrait séjourner dans une ville monstre comme celle-là quand il y a Bali tout près ?

C’est tout le défi, justement : surmonter la peur qui nous prend à l’abord de ces villes. Y séjourner encore, y séjourner seulement, et l’écriture devrait bien venir, au jour le jour…

Mahigan Lepage

Big Bang City

la machine ronde – publie.net

photos de Mahigan Lepage

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782371771482/big-bang-city

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vivre et écrire les villes nombres

  1. J’adore l’idée de ville nombre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s