Elle à l’entrée de la nuit

Elle trébuchait souvent à la tombée de la nuit, elle masquait ses yeux au-devant des néons, aux angles divers ses bas se déchiraient si elle ne le faisait pas elle-même, elle aimait se présenter aux individus vêtue d’une résille sur le visage ou bien sur les jambes. Le soir lui fait presser le pas, non pas pour la fuite mais pour n’en perdre rien, elle tire elle-même les traits de la nuit mais jamais les conclusions, écarte les pans de son manteau et se laisse rafraîchir par ce vent qui la traverse et fait d’elle une voile d’apprêt, une pierre angulaire pour les hantises. Elle superpose les époques dans son regard, ainsi chaque chose qu’elle voit est redoublée ou accompagnée de sa couche d’hiver, d’un blanc sur lequel elle lie mieux les épreuves. Elle parcourt les surfaces de pierre, voit son cheminement tel un feuilletage des divers matériaux, corps, qu’elle aborde l’un après l’autre, seule même en leurs présences, et avec la précipitation des jambes restreintes dans leur mouvement par le bord toujours trop rapproché du fourreau. Mais parfois des coudes, comme des couteaux, se présentent, plus incisifs que les vents divers, elle est défigurée par la peur qui vient la reprendre, elle ne la voyait plus, elle se croyait cachée par l’ombre lui descendant sur le visage. Seule ressource attraper le bras d’homme qui se présente, qui remet simplement à plus tard les gestes déplacés, faisant d’abord mine de l’aborder avec égards pour se l’enchaîner, avant de laisser ce bras divaguer salement, s’égarer, à la lueur d’endroits isolés, la brusquant, par exemple chez lui car elle a bien voulu le suivre, se croyant protégée, lui enjoignant d’arracher ses mi-bas ou les lacérant lui-même…

Gabriel Franck

laques

publie.net

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782371771246

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Elle à l’entrée de la nuit

  1. francoiseszelevenyi dit :

    Et vos photos si belles avec le texte. Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s