Les clochards célestes (poème récapitulatif)

Les qui traînent leurs savates trouées

dans ce monde troué

Les qui chopent la chtouille en titillant

leurs muses

Les blessés fidèles à leurs blessures

Les qui fredonnent dans la grande nuit noire

Les tordus Les arpenteurs de la traverse

Les qui contournent Les qui survivent

Les qui hurlent

Les inconsolés qui consolent

Les de peu qui rêvent debout

Les qui résistent

Les adventices créatrices

Les qui nous rient au nez

Les qui mâchent leurs braises

Les resquilleurs du ciel

Les marvericks de la grâce

Les récalcitrants de la farce

Les vent-debout dans la défaite

Les chats qui bécotent la souris

Les orpailleurs de la misère

Les petites mains de la beauté

Les derviches déglingués

Les explosés en plein vol

Les qu’ont la tête dans les étoiles

et les deux pieds

bien dans la merde

Les qui saignent honnêtement

Les immenses moins que rien

Les clochards célestes

Thomas Vinau

76 clochards célestes

ou presque

couverture : François Matton

Le Castor Astral

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s