Le voyageur exténué

Le voyageur exténué était de nouveau couché sur le sol de sa chambre et il avait une furieuse envie de rire, mais quelque chose l’en empêchait. Il faut dire que l’époque ne prêtait guère au laisser-aller. Le passé et le présent comportaient tellement d’aberrations qu’ils finissaient par obérer le futur et obstruer les consciences, les empêcher de croire à la possibilité d’un revirement. L’ancien monde, dont le voyageur était plus que las, continuait ainsi son action délétère. C’était comme une sorte de rocher détaché d’une montagne de certitudes et qui n’avait pas encore fini totalement sa course. Certes, il y avait des obstinés qui s’efforçaient de le stopper et de le repousser tout d’un bloc dans les ravins de l’histoire, mais leur nombre et leur force étaient tels qu’ils s’épuisaient et finissaient même parfois par se faire écraser. Le voyageur exténué, qui nourrissait un profond mépris pour tous les Sisyphe qui encourageaient ou subissaient sans jamais la contester la loi du rocher, avait lui aussi la certitude qu’un autre monde pouvait très bien se substituer à l’ancien, mais il ignorait comment s’y prendre pour hâter sa survenue. Aussi, pour résister à l’ambiance déplorable du moment et ne pas sombrer dans le désespoir, il n’avait trouvé rien de mieux à faire que d’attendre. Quoi ? Il ne le savait pas, il n’entrevoyait que les contours d’un possible changement, mais il attendait de toutes ses forces. Et rien ne le distrayait de cette attente, même si, de temps en temps, il agitait frénétiquement les jambes, poussait quelques cris, tapait du poing sur le sol en promettant de tout foutre en l’air. Cette longue attente lui procurait une forme de bonheur paradoxal : un bonheur de vivre malgré tout et de résister à la pression de tous ceux qui faisaient encore se mouvoir le rocher.

Raymond Bozier

MURS

publie.net

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782814506367

ça ne s’améliore pas vraiment… 

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s