L’aphasique

s’il vous plaît ne regardez pas. Soundcloud ne veut plus de moi et ne sais encore comment le remplacer, et lire à haute voix, par uniquement pour moi, me fait du bien..

L’aphasie est une perte pathologique de la parole. Une vieille tante de ma mère est devenue aphasique sur sa fin. Elle n’a rien dit pendant trois ans et elle est morte. Je l’ai rencontrée sept ou huit fois, mais ne me souviens que de son silence. Aussi du rigoureux tic-tac de l’horloge qui emplissait sa maison. Et de la pénombre. Elle vivait seule, à la campagne, les rideaux tirés. Elle avait su imposer son mutisme au soleil. Sitôt entré le visiteur se dissolvait. Il n’osait bouger, faire crisser ses chaussures, racler sa gorge, bouger sa chaise. Encore moins commettre le sacrilège d’une parole, comme en face d’une nonne vouée au silence. Passait un temps, court et interminable, où la vieille femme offrait un verre, un gâteau, tendait ces oboles à ses hôtes qui auraient préféré mourir sur place plutôt que de prononcer un refus. L’espace résonnait du bruit amplifié des déglutitions et, heureusement, il fallait partir, embrasser la statue, pousser la porte en se protégeant les yeux de l’éclat extérieur. Car dehors il faisait jour, des champs à l’infini buvaient le soleil et seules quelques dizaines de minutes avaient basculé dans le passé.

Je ne revois pas le visage de cette arrière-tante, sa mutité a gommé jusqu’à ses traits. Je ne me souviens que de mes pensées. Terrifié, je me demandais quel secret se cachait en elle. J’imaginais un mystère insondable, une monumentale énigme qui n’était pas sans rapport avec la vie recluse et célibataire de cette vieille fille, isolée à deux kilomètres du plus proche village, vivant sans radio, sans télévision, sans automobile. Ma mère brodait sans fin sur la maladie de sa pauvre tante, moi je rêvais à son indicible sagesse. Cette femme avait peut-être percé les secrets du monde. Très impressionné, je m’efforçais de lui sourire, de montrer ma complicité et mon admiration sans rompre le silence. De rayonner de sympathie en quelque sorte. Elle mourut sans rien révéler.

J’avais dix ans à sa mort, si l’aphasie est une maladie contagieuse sa période d’incubation doit être terriblement longue.

Eric Pessan

L’Effacement du monde

Minos – La Différence

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’aphasique

  1. Lelius dit :

    Je pense que DEEZER devrait pouvoir rendre les mêmes services que SOUNDCLOUD…???

  2. La coïncidence est savoureuse que souncloud refuse d’entendre votre texte sur l’aphasie🙂

  3. Aldor dit :

    Powerpress, qui fonctionne sous WordPress, et que j’utilise. ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s