suite mexicaine (fragment)

 

 

L’espoir se morfond sur les marches des pyramides.

La nuit se glisse, et se perd dans les ondes de l’amour.

Elle y fonde un nouvel empire. Sans fastes, sans piastres.

Nous ne sommes rien, toi et moi.

Ni roi conquis ni reine asservie.

Seulement une force,

Unique au regard des astres.

Notre gloire est de respirer nus sur les marches des ruines.

Un besoin unique au mépris de nos voeux.

Bona Mangangu

Suite mexicaine

avec des gravures de Claude-Henri Bartoli

Editions QazaQ

http://www.qazaq.fr/pages/suite-mexicaine/

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour suite mexicaine (fragment)

  1. Ne pas oublier les pyramides mexicaines…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s