Notre rapport à toute servitude

 

 

Mais tant qu’à se servir de la littérature pour réfléchir le monde, je crois que Bartleby tend à la pensée critique son miroir le plus dérangeant. Rien ne sert d’encenser un archange mineur de la révolte réussissant son «pas de côté» si l’on oublie l’autre versant de son destin, celui d’un suicidé de la société réduit aux passions tristes de l’esprit de sacrifice. C’est même là que réside la zone de trouble, le point d’extrème ambivalence de notre rapport à toute servitude – celle du travail en particulier. Entre résistance fragmentaire, hiatus partiel, insoumission infime et abdication de soi, trou noir catatonique, pilote automatique. C’est le serpent de mer de nos marges de manoeuvres – émancipation/surinvestissement – face aux formes récentes du travail discontinu, à sa courbe d’ajustement des profits, mais surtout à la sinusoïde des humeurs précaires qu’elle engendre, trop souvent maniaco-dépressive, entre ligne de fuite et rechutes de tension. Et faute d’échapper à ces contradictions intimement sociales, c’est à partir d’un tel état critique que je préfère me taire souvent, écrire à minima, sans dénoncer ni renoncer, dans l’interstice, à force d’écourter si possible chaque phrase au plus près d’un silence sans consentement et, en ce qui me concerne désormais, à partir du non-lieu d’une archive immatérielle sur le Net, où se conjuguent le singulier, le pluriel et d’autres types d’anonymat, en position de retrait ou d’arborescence, d’isolement ou de partage….

Yves Pagès

de quelques points d’intersection

dans

Toi aussi tu as des armes

La fabrique

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s