La Gousi Babui

 

 

Un jour, il y a des générations, un de ses ancêtres fit la chasse dans la jungle. «Là, de l’autre côté de la Sungai (rivière)», dit-elle en pointant la main vers l’extérieur pour souligner la véracité de ses mots, ce jeune homme tua à la lance un beau cochon de jungle et le laissa avant de poursuivre sa chasse. Quand il rentra pour l’apporter chez lui, le cochon s’était converti en jarre. Il le transporta chez lui et le mit dans un coin de la chambre avant de se coucher.

Le lendemain, la jarre était disparue. Il avait ses soupçons. Il retourna au lieu, loin dans la jungle, sous un grand arbre, où il avait caché le cochon le jour précédent et vit : la jarre dormant….

Cette expérience s’était répétée plusieurs fois pendant les semaines suivantes, on décida donc de percer un trou dans le fond et la fixer au sol avec un boulon de fer. Heureusement, après quelques ans, la jarre cochone s’était habituée à son nouvel environnement et ne fuyait plus. Siti se tut.

Puis, le moment de suspense suprême. Elle déshabilla la Gousi Babui, lentement, comme si elle aidait une stripteaseuse.

Quelle belle jarre, époque Yuan… pas chinoise mais vietnamienne.. je reconnaissais le style. Elle tourna le pot à l’envers. Le trou était là.

Jan Doets

beloubeloum

Editions QazaQ

http://www.qazaq.fr/pages/beloumbeloum/

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s