Le jeune sculpteur et ses rêves

Frêle, brun et d’aspect négligé, il se tourna à demi quand je frappai et s’enquit de ce qui m’amenait sans se lever. Quand je lui eus dit qui j’étais, il manifesta un peu d’intérêt ; mon oncle avait excité sa curiosité en cherchant à éclaircir ses étranges rêves mais ne s’était jamais exprimé sur les raisons de sa recherche. De ce point de vue, je me gardai de lui en dire plus mais tentai avec le plus de subtilité possible qu’il veuille bien se confesser. En peu de temps, je fus convaincu de sa sincérité absolue, tant il parlait de ses rêves d’une façon dont personne n’aurait pu se méprendre. Eux, et la trace qu’ils avaient laissée dans son subconscient, avaient profondément infléchi son art, et il me montra une sculpture morbide dont les contours me firent presque sursauter, tant était forte sa sombre suggestion. Et il était incapable de se souvenir d’en avoir vu le modèle original, sinon dans ce bas-relief du rêve, mais les contours s’en étaient fixés d’eux-mêmes sous ses mains. Aucun doute que ce soit cette forme géante sur laquelle il s’extasiait dans son délire. Et il m’apparut clairement qu’il ne savait rien du culte caché, mon oncle l’ayant tenu à l’écart de son impitoyable catéchisme ; et je tentai à nouveau de deviner de quelle façon il avait pu recevoir ces extravagantes visions.

H.P. Lovecraft

L’appel de Cthulhu

traduction par François Bon

Points

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s