l’origine du monde

Capture d’écran 2016-01-15 à 17.09.50Mais soudain, un rideau gris, plombé d’ombres. On le dit pourtant multicolore. Palette infime. De ciel, de terre et d’eau. Quel prisme voile ainsi. La gorge trouble de ton regard.

C’est l’origine du monde.

En abîme. Evidente. Soudaine. Vois ce que tu n’as jamais vu. Là d’où tu es venu. Petit homme.

L’hiver est là. Tu croyais parler l’alphabet des choses. Et dans chaque flaque de lumière. Se sont égrenées les alvéoles. Devenues fables folles. Se sont creusées. Céruse sépia. Les lèvres du vent. Elles ont susurré l’onde. Des perceptions nocturnes. Leurs bouquets sauvages. Bourgeons corail. C’était en amont du langage.

Elle a pour nom forêt.

Elle a fêté ses sous-bois, ses jardins et ses clairières. Il y maraude des renards apprivoisés. Non loin des sourires lune. Et nul ne s’efface ni ne s’estompe.

Texte Ly-Thanh-Huê

photo Bona Mangangu

L’objeu

Editions QazaQ

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, photo, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour l’origine du monde

  1. A reblogué ceci sur Ouvertures-réelet a ajouté:
    L’origine du monde. chez Bridgetoun. Merci.

  2. brigetoun dit :

    ce n’était pas méchant et c’est fréquent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s