La maison des tziganes

Capture d’écran 2016-01-08 à 11.37.07C’était une vaste maison, immense même, dans le quartier le plus luxueux de la ville, là où vivaient les parvenus, les nouveaux riches et leurs politiciens véreux. Elle avait été érigée là, par la fange de la société roumaine, celle qui cristallisait les haines, les jalousies, celle qui portait toutes ses malédictions à grandes mesures de vent, demeure montée comme une grosse verrue absurde, une excroissance qui ne pouvait subir aucune ablation. Raul me regardait avec cette fierté insolente de qui dépasse largement les idées communes, de qui peut abolir d’une phrase les préjugés de tout un pays, de tout un monde, le mien aussi bien sûr. J’éprouvais à ce moment-là une hébétude admirative, je te l’avoue. La nuit était là, le silence de la nuit, avec toujours et partout ces ampoules jaunes qui nous vendaient à l’ombre, pochoirs d’âmes humaines dans toutes leurs splendeurs ineptes et minables. La chambre de Raul. J’en fis le tour cette fois, avec un autre regard. Je vis sa simplicité, je vis son désert, son arpent de nature, là où elle aurait dû, elle aussi, garder caravane et courants d’air. Je vis son territoire de friches transplanté dans ce carré de murs bruts et gris. Je vis sa liberté emmurée avec ce simple écrou de respiration donnant sur un jardin et le ciel tout dedans.

Olivia Lesellier

Rien te dis-je

Editions QazaQ

http://www.qazaq.fr/pages/rien-te-dis-je/

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s