Asile (fragment)

16 11 pour Brigetounà déchiqueter les heures des fois ça épuise les os si elle me fait couverte ce drap ça contient mon corps qu’il aille pas s’éparpiller ça étouffe la peur il y a d’autre invités là dans la fenêtre rectangle toi t’as peur des fois ils vivent elles rient ils marchent elle attend il se cache elle se frotte je les apprivoise je les photographie il pose la main sur son visage là juste après la vitre l’ouvert dehors du monde accordé au soleil tellement qu’il se pose dedans le sol il brille le reflet de puissance la morsure des fois juste au-dessus des yeux là tu vois au-dedans ça coule les larmes je mange nu la solitude s’étale dans l’assiette…

texte Maryse Hache

photo Tina Kazakhishvili

Asile

publie.net

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782814507326/asile

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, photo, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s