dans les longs silences

Sans titre

 

Parfois on se demande s’il y a encore un extérieur. La télé s’énerve toute seule, mais sinon?

(Celui qui dit, plus tu te fais humilier plus les gens ils en profitent.)

Nous devons obéir à des ordres qui se font passer pour l’ordre des choses. Nous échouons. Pourtant nous savons très bien obéir. À quoi obéissons-nous ? À des désirs de puissance, qui savent avancer masqués. Si on le comprend, même confusément, on essaye de faire pareil. Nous essayons des masques, d’où nous débordons toujours. Nous ne savons pas détourner les ordres, et leur violence, sur d’autres corps que le nôtre.

Cécile Portier

les longs silences

publie.net

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782371771260

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour dans les longs silences

  1. Arlette dit :

    Côté naïf d’un coeur sans malice ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s