Hôtel Room (fragment)

Christine HopperLa pièce est exiguë, murs et fenêtre, une commode, un lit, on peut à peine se retourner, heureusement que la porte est ouverte, et nous doublons l’espace avec nos yeux, nous augmentons la perspective avec nos corps témoins, un peu gênés d’être si près, si près de quoi au fait ?

Elle porte ce visage éteint, cette poitrine creusée, c’est bizarre comme les choses se rangent, se ramassent entre elles, pensées, existence et inexistence, une illusoire solidité de peau, un corset qui pourrait tenir la colonne vertébrale en armure précaire, débandade intérieure.

Ce que les sacs et les valises contiennent plus lourd que le passé, ce que le corps trimbale, plus lourd d’empilements et de réagencements, les questions qui se posent sans arrêt (enfin, pas pour tous, certains savent monter directement au 102e étage de l’Empire State Building qui vient de s’achever, sûrs d’être légitimes. Les autres se rangent comme ils peuvent, dans des mallettes et des chambres d’hôtel, ils attendent, ils prétendent être assis à l’ombre d’une terrasse au sud, balancent un peu leurs jambes, ils songent, peut-être écrire une réponse à une lettre muette, se ramassent sur eux, dos courbé, ce que font les boxeurs avant l’effort, ils se dispersent, ils sont partout en ville dans les couloirs, les restaurants, les files d’attente des banques et des grands magasins, les salles de cinéma, ils ne font pas de bruit, il suffit de fermer la porte, ils disparaissent, leurs pieds n’ont pas touché le sol, si légers, si légers, n’étaient en somme que de passage, le temps d’une seconde).

Christine Jeanney

Hopper

ou la seconde échappée

Editions QazaQ

http://www.qazaq.fr/pages/hopper/

le tableau, qui date de 1931, est visible sur le site de la

fondation Thyssen Bornemisza à Madrid

http://www.museothyssen.org/en/thyssen/zoom_obra/1062

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s