L’imagination

Sans titreCeux qui en sont démunis admirent et parfois même, envient ceux qui en sont abondamment pourvus, mais pour moi qui en ai reçu plus que mon content, je puis vous assurer que l’imagination constitue souvent une terrible malédiction. Musique entêtante, mécanique inlassable à mouliner du rien, elle tourne et tourne et s’emballe, crache des jets de vapeur, grince de ses milles rouages et de ses milles pistons et quand on la croit – enfin – en bout de course, crachote, rote, pète, fume, étincelle et repart de plus belle jusqu’à vous laisser pantelant, épuisé et n’aspirant plus qu’aux douces ténères bienfaisante de la bêtise et de l’oubli.

Et si non content d’être imaginatif, vous êtes en plus de cela curieux, alors si la démence vous épargne, vous ne saurez en revanche échapper aux pires mésaventures car passant devant un sombre lieu que vos contemporains ignorent, voire évitent, vous ne pourrez résister au désir poignant d’aller y voir, tant pour assouvir votre curiosité que pour mettre fin à l’épuisant labeur spéculatif de votre folle du logis.

Jean-Baptiste Ferrero

Huit histoires de fantômes

la petite voix des morts

Editions QazaQ

http://www.qazaq.fr/pages/huit-histoires-de-fantomes-la-petite-voix-des-morts/

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s