simplement

Sans titreCao Xuequin montre un vieux prêtre du tao assis sur la souche d’un arbre, à la mi-journée, au milieu d’une campagne infinie, lumineuse, déserte. Un voyageur survient.

  • Quel est donc ce lieu, saint maître ? Et quels sont votre nom de génération et votre saint nom de clerc ?
  • À vrai dire, je ne sais plus du tout moi-même, répond le moine désemparé, quel est mon nom de génération et quel peut bien être mon saint nom de clerc. Quel est le lieu ? Quel est l’espace ? Quel est le millénaire ? Quel est l’univers ? J’ai simplement voulu m’asseoir ici un instant pour donner un peu de repos à mes pieds.

Pascal Quignard

Sur l’idée d’une communauté de solitaires

Arléa

image http://www.zenhuangdo.com/histoire.html

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s