Homère dit

collage homèreL’un qui sent

l’autre qui devine

L’un et l’autre ensemble

Toujours ensemble

Un dans un ensemble indissoluble

Ce un mon cerveau

Beaucoup de un en un

Des foules

Des foules d’envols

de voltes de voltiges

des foules et des foules

d’élans de déploiements

de vols planés de retombées

..

Babil d’oiseaux factices

mon cerveau

Des foules et des foules

de noms

Des noms et des noms

Tous sont mon nom

et aucun à moi

et aucun que je veuille

A chaque nom

je perds mon nom

A chaque nom

je le trouve mais je le perds

Dimitris Dimitriàdis

Homériade

traduction par Michel Volkovitch

Les Solitaires Intempestifs

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s