Prières des enfants

Sans titreL’Enfant Spiral

Notre crâne qui êtes en nous comme une pierre au milieu de la pensée. Notre bouche qui êtes en nous comme un trou au milieu de la figure. Notre chair qui êtes en nous, comme une pensée par quelqu’un d’autre. Notre oeil qui êtes en nous, comme la lampe du corps. Notre corps qui êtes en nous, comme la tête des membres. Et vous surtout, notre pied qui êtes sagement dans nos chaussures, – et vous surtout, nos minutes qui sonnent des heures, restez ! Notre être qui êtes en rien, répandissez-vous au dessus de là-bas : au centre du sur-delà du par-delà, plus loin, plus loin que le loin, et au-delà de tout ce qui a dépassé le trou par le sommet du trou duquel ; par-dessus duquel au-deçà de par-celui, duquel au-delà, de par-delà celui-ci duquel, plus loin que par-dessus le par-deçà de tout, et de partout, ici ut, et ici au-delà du ut, et au-delà du par-delà, ici ut.

L’Enfant Gyrovague

Proère ainsi fut faite. Prière ainsi fut vite faite. Lorsque mon père était petit, il n’avait pas son pareil pour faire la même chose ; ma mère idem lui répondait mêmement, et vous de même au moindre éternuement. Et ainsi de suite, chaque jour usant son hier, pour essayer en vain de s’en faire un lendemain. On allait le dimanche chez les choses, les contempler et leur apprendre en douce à renoncer à jouer la partie. Des écriteaux nous disaient du bien de tout. Et des cimetières nous enterraient à temps. Aveugle en face de la présence qui voit, absent en face de la nuit qui m’entend, je parlais aux objets sans paroles et tournais mon dos aux choses qui sont. Mes mots sont – non en air ni en chair ni en sons qui s’entendent, mais en han !… Je leur jette ma tête à l’envers ! Au secours, gens du silence, délivrez-moi des mots dont je pâaâaâaâaâarle ! Matière du monde me mange la tête : Matière du monde est dangéééééééééééééééééer !

Valère Novarina

Le vivier des noms

P.O.L.

Image – fragment d’une photo de Christophe Raynaud de Lage pour festival d’Avignon

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s