La cartomancienne du fleuve

Sans titreEt la cartomancienne continua d’abattre les cartes. Le devenir était écrit là. Elle retourna l’une d’entre elles. La tendit à bouts de bras. Scrutant sa transparence. Apposée sur les méandres du fleuve. Au dos, derrière l’image du voyage, il y avait des vagues bleues, comme celles de l’eau. Elles ondoyaient. Elle tendit la carte devant elle, la fit miroiter au soleil levant. Le paysage devenait flou. La cartomancienne ferma les yeux. Semblait se fondre dans le fleuve. Pénétrer la vie de l’eau. Des ombres passèrent devant ses yeux.

Une deuxième carte tomba du jeu. Rouge comme le sang. Noire comme le mal. Traînées de matière. Et la cartomancienne se fit, elle aussi, pierre, herbe, rat, âme errante. Elle vit des visages lourds de sueur. Moites de mousson. Elle mélangea les cartes. Puis elle abattit le jeu. Nouvelles donnes. Une à une. Etalées. Apparurent celles du mauvais sort, de la mort, noires toutes les deux. De l’amour aussi et puis surtout celle de la prospérité, rouge bonheur. Beaucoup demandaient cette dernière. Ils n’aspiraient qu’à cet eldorado plein de promesses où il n’y aurait plus rien à chercher…

Lan Lan Hue

Histoires du delta

Edtions QazaQ

http://www.qazaq.fr/pages/histoires-du-delta/

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s