Le frère d’ombre

Sans titreun souvenir. Comme une bulle du temps, lâchée au-dessus du lac. Il se revoyait enfant. Avant de s’endormir, seul dans son lit, il avait l’habitude de parler à quelqu’un, son double peut-être, il ne se souvenait plus. Il lui avait même donné un nom. Ou peut-être un surnom, voire une onomatopée, un bruit phonétique, en amont des langues. De ces sons qui se puisent entre berceuse et souffle quand vous arrive le sommeil. Et avec eux, venait ce frère de l’ombre. Silencieux, il l’accompagnait dans ses promenades. Puis un jour, vers l’âge de ses huit ans, alors qu’il rentrait de l’école et qu’il lui racontait ses menues histoires d’enfant, contrairement aux autres jours, ce dernier resta étonnamment silencieux. Il se mit alors à l’interpeller. Rien. Aucun écho. Habituellement il marchait et son frère de l’ombre le suivait et conversait. Nul besoin de l’interpeller. Il était là commentait la situation, comme en une voix off, il en était même bavard, parfois. Mais ce jour-là, était-ce la fatigue, un sentiment de vide l’avait envahi. Il ne sentit plus cette présence, derrière lui. Il se retourna soudain, comme pour le surprendre et ne pas lui laisser le temps de se cacher. L’autre aurait ri comme il faisait d’habitude. Mais quand il s’est retourné il n’y avait personne. Il est rentré à la maison et il en avait parlé, dépité, à sa mère. Elle a souri et lui a dit:

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article a été publié dans lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le frère d’ombre

  1. Ping : Transformations chimères – six nouvelles – LAN LAN HUÊ – 1 | MOTS LIÉS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s