la Vérité

Sans titre.. Cependant, ces ultimes exigences, aussi idiotes qu’arrogantes, exaspérèrent à tel point la colère divine que, se départant de toute pitié, Jupiter décida de condamner à perpétuité le genre humain en l’obligeant à endurer pour les âges à venir une misère infiniment plus grande que par le passé.

C’est ainsi qu’il décida d’envoyer Vérité sur Terre, non pas pour qu’elle y séjournât quelque temps parmi les hommes comme ils le quémandaient, mais définitivement, et de rappeler à lui les illusions délicieuses qu’il y avait auparavant installées et de sacrer pour toujours la nouvelle envoyée régente et souveraine du genre humain.

Les autres dieux s’étonnèrent de cette décision : ils pensaient qu’elle aurait pour conséquence un rehaussement de notre condition et qu’elle nuirait à leur prééminence. Alors Jupiter les tira d’erreur. Il leur démontra d’abord que tous les génies, même les grands, ne sont pas nécessairement de nature bénéfique. Il leur indiqua d’autre part que le génie de la vérité n’avait pas sur les hommes les mêmes effets que sur les dieux. En effet, si elle manifestait aux yeux des Immortels leur béatitude, elle découvrirait aux hommes et imposerait perpétuellement à leur regard l’image de leur misère, cette misère qui n’était pas seulement l’œuvre de la fortune, mais telle qu’aucune circonstance, qu’aucun remède ne pourrait jamais les en délivrer, qu’ils auraient à la subir leur vie durant. On sait que la plus grande partie des maux humains sont d’une nature telle qu’ils sont maux dans la mesure où ils sont considérés tels par celui qui les endure, et qu’ils sont plus ou moins graves en fonction de l’idée qu’on s’en fait : jugez si la présence d’un tel génie sur Terre nuirait aux hommes ! Ils allaient enfin mesurer combien est vraie la fausseté des biens mortels ; rien ne leur semblerait plus solide que la vanité de toute chose, leurs maux exceptés. Cela aurait pour conséquence qu’ils se verraient privés de l’espoir, cet espoir qui, jusqu’alors et depuis les commencements, avait sustenté leur vie plus que tout autre plaisir, plus que toute autre consolation. Réduits à ne plus rien espérer, à considérer que leurs entreprises et leurs peines étaient sans but digne de ce nom, ils en viendraient à éprouver une telle indifférence, une telle détestation vis-à-vis de tout acte industrieux, fût-il généreux, que leur condition de vivants finirait par ressembler en tout point à celle des trépassés.

Cependant, ce désespoir, cette extinction en eux du mouvement ne signifierait pas, assura Jupiter aux dieux, que le désir d’un bonheur suprême, consubstantiel de leur âme, ne les éperonnerait et ne les tourmenterait pas davantage encore qu’avant : en effet, il se trouverait moins entravé, moins distrait qu’auparavant par la variété des occupations et l’impulsion des actions.

Giacomo Léopardi

Histoire du genre humain

traduction Emmanuel Tugny

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782814507791

publie.net

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour la Vérité

  1. arlette dit :

    Et…ils quittèrent le Jardin d’Eden

  2. Il y a un film de Mario Martone sur lui, sorti récemment…

  3. Lelius dit :

    Mille fois merci ! Vous venez, pour éclairer mon maussade dimanche, de m’envoyer un très cher ami que je ne rencontre plus beaucoup, hélas. Je me réfugie aussitôt dans ses « Chants », et je le retrouve cette après-midi au cinéma, dans le film de Mario Martone, « Leopardi, Il Giovane Favoloso », que l’ensemble de la critique me recommande.
    Le temps qu’il fera à Paris aujourd’hui ? Très beau ! (pour moi et grâce à vous).

  4. brigetoun dit :

    bon, vais donner l’ordre à mon ciel de virer du blafard au bleu… on ne sait jamais, ça marchera peut-être

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s