Fragments neigeux de «dans une plaine – un récit»

Sans titreLes vieilles femmes dans la neige

Elles — ce sont les vieilles femmes dans la neige — un jour elles marchent dans la neige à la sortie du village — elles font des signes — avec leurs mains elles tentent d’arrêter les voitures et le vent souffle — le vent lève la neige et le froid sur le bitume il y a bien trente ou quarante centimètres de neige blanche et fraîche — la glace et le ciel c’est gris c’est gris neige — elles — elles sont dans la voiture et parlent leur langue à elles — elles tiennent dans leurs mains chacune vieilles mains de vieilles femmes et terre des billets verts — elles regardent la plaine à travers la vitre et serrent leurs billets verts elles regardent les vieilles bagnoles arrêtées dans la neige — dans leur langue à elles il y a les mots qui disent le froid la neige et le vent — il y a les mots qui disent tout ça et dans leurs yeux alors — elles disent c’est possible elles disent — ça se fait traverser la plaine recouverte neige neige dans une vieille voiture ça se fait et elles s’accrochent un peu au siège avec leurs vieilles mains de vieilles femmes — elles disent qu’elles vont à la pharmacie dans la ville à côté et quand elles descendent de la voiture elles disent qu’elles veulent donner des billets verts et marchent avec leurs vieux corps dans la neige et le froid.

Une nuit blanche et fraîche

Un jour les neiges viennent — c’est une nuit — c’est une nuit blanche et fraîche — les neiges tombent toute une nuit — elles recouvrent tout — le béton — les déchets — les chiens et les bagnoles crevées là — le bitume — la poussière — tout disparaît sous une couche blanche et fraîche — c’est froid — plus personne ne sait si cette plaine ce sera un désert un grenier — plus personne ne sait rien — plus personne ne sait rien et les pas dans la neige — les pas dans la neige disparaissent rapidement dans le blanc traces effacées blanches et fraîches.

Sébastien Ménard

Dans cette plaine (un récit)

dans la revue Nerval.fr

photo de l’auteur

http://nerval.fr/spip.php?article32

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fragments neigeux de «dans une plaine – un récit»

  1. arlette dit :

    Désert des idées et des mots … tout s’en va sans laisser de trace

  2. micheline dit :

    pourtant il reste la pharmacie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s