Souvenir de la salle d’attente

Sans titreAu-dessus d’elle, des fenêtres allumées et des fenêtres éteintes. Des lignes droites, se croisant ou pas, des angles, des carrés de solitude plus ou moins grande, des logements où s’emboîtent des isolations. Pourtant, les murs sont construits de plus en plus fins, on vit presque l’un sur l’autre, on peut jouir par procuration, mais non, plus personne ne réussit à jouir de quoi que ce soit. À deux cents mètres à peine, le ressac violent et la mer, sombre, déserte et glacée.

Sur sa robe de chambre flottaient des nuages, et dessous elle portait une nuisette bleu ciel à bretelles, sa plus courte. Elle a gardé les bras croisés dans la salle d’attente, elle ne sait plus si c’était parce qu’elle avait froid ou peur. Elle croit qu’elle n’éprouvait pas de crainte particulière, car sa décision était ferme, pourtant, ses poings étaient serrés. Les genoux serrés également, elle fixait le porte-manteau blanc, en bois peint, de style colonial, astiqué par les peignoirs et les robes de chambre qu’il accueillait tous les jours ; combien par jour ? Une psychologue l’a interrogée sur ce qu’elle ressentait, elle lui a répondu qu’il n’y avait rien à en dire, qu’en parler n’était pas bienvenu et n’ajouterait que plus de brouhaha entre alors et midi quarante-cinq, l’heure de l’intervention. Dans sa tête résonnait le bruit d’une chasse d’eau. Quand ils vivaient à New York, un ami de son mari venu manger avec eux un soir de Noël leur avait dit en sortant de leurs toilettes que leur chasse d’eau était si puissante qu’on pouvait y noyer un bébé. Ils ont ri en dépeçant la dinde.

Sabine Huynh

«Ma»

sur le site de la revue Nerval.fr

http://nerval.fr/spip.php?article68

Photo © Anne Collongues

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s