Nulle part et ailleurs – ici – un monde s’y déploie

suggestion «tiens


pourquoi pas par


là ?» – je suis (être)


un point mouvant –


je suis (suivre) un


point abstrait –

Sans titreLe paysage est un livre ouvert. Il contient du là et du mis là en évidence, du là depuis presque toujours (rapporté ici), du là depuis longtemps (assez) ou du juste là maintenant. Du là en son temps. Du là si on le voit. On peut ne pas tout prendre au mot, sentir qu’il s’agit d’un fait et non pas d’une image, comprendre que le récit est tronqué, que le récit est en cours, inachevé, que la machine est lancée. Le paysage est un livre que l’on ne peut fermer, pas même avec les yeux. On peut tenter de revenir en arrière, chercher des marques de reconnaissance, des drapeaux, des frontispices, des saisons joyeuses perdus de vue, on ne trouvera que du là comme cela où accrocher nos souvenirs – phrases interrompues par un ici.

Rémi Froger

Nathanaël Gobenceaux

Mathile Roux (image)

«Via & Vers»

publie.net

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782371710276

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s