Le cap Sõya

Sans titre 2Le cap Sõya est la pointe boréale du Japon, entre les 45° et 46° parallèles Nord, soit, à quelque chose près, la latitude de Lyon ou de Bordeaux, et cependant Hokkaidõ, en termes de courants maritimes, n’a pas de Gulf Stream en guise de bouillotte. Ce matin, malgré la température sous le zéro, la mer ne charriait pas encore de glaces dérivantes ; elles doivent descendre du nord un peu plus tard, courant janvier.

Au cap s’élève un monument à la mémoire des deux cent soixante-neuf occupants de l’avion sud-coréen abattu en 1983 par la chasse soviétique, au large, parce que l’appareil avait traversé une zone interdite de survol. J’ai vu Sõya, petit port, entre deux grains. J’ai vu des pêcheurs trier le fruit de leur sortie en mer. Et puis j’ai vu le cap, théâtral, avec sa mise en scène de monuments, ses stations-services et ses pensions peintes de couleurs vives. Presque tout était fermé. Je suis reparti par le car suivant, dans l’autre sens. Beaux coups de projecteur d’un soleil rasant.

Eric Faye

Malgré Fukushima

Journal japonais

Editions Corti

photo http://fr.japantravel.com/view/le-cap-sōya-ou-le-bout-du-japon

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s