Trois cartons

 

Sans titreCARTON #8

vidé un tiroir, feutres secs, trombones en fuite, dateur, tube de rouge magenta, notice d’appareil (cassé), perles, élastiques, centimes, trousseau de clés qui n’ouvrent rien et à personne et qu’est-ce qu’on fait ? on les jette ? les inspecter, sûrement celle-là la boîte aux lettres d’une autre maison, et la clé de la cave qu’on n’a plus, et celle-ci du garage mais la serrure a été changée entre-temps, le porte-clés publicitaire, fabriquant de fromages qu’on ne mange pas, on jette le tout ? oh, c’est pas la place que ça prend, on l’emmène

 

CARTON #9

 

tri des médicaments, lire les posologies et utilisations, les dates limites, le braille, le nombre de maladies évitées (puisque la boîte est presque intacte) mais qui planent (on va garder ça au cas où), un flacon presque entier de gélules aux plantes, sommeil réparateur (il suffisait de l’acheter pour mieux dormir alors ?) et puis, sans que je le formule, et en images subliminales d’un film intérieur déroulé, fractionné, les infirmières à domicile qui sont passées, rouleaux de gaz stériles, prédécoupés, elles sonnent et il fait encore nuit dehors, elles disent qu’elles n’ont pas trouvé tout de suite la rue et s’en étonnent, voix forte, elles pourraient réveiller les enfants, sortent un plumier de métal ou de cuir, c’est une aiguille à l’intérieur, un tube, plusieurs tubes, elles sourient douces ou laissent un bleu courir sur le bras, longer les veines, donnent un avis, rassurant, inquiétant, et remballent, comme je voudrais, ce carton-là, emprisonner à l’intérieur ce que j’y vois et l’emmener (bien forcée, au cas où) mais ne plus avoir à l’ouvrir

 

CARTON #10

 

au-dessus de Sartre, sur son visage (combien d’exemplaires des Mots ?), je place un lion de métal, un éteignoir à bougie et un chat assis qui sourit, c’est quand même étonnant

 

Christine Jeanney

«cartons»

http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782814504707

 

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Trois cartons

  1. micheline dit :

    et encore seulement trois cartons: que c’est étonnant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s