Voix dans le désert

Sans titreFatigué par le vent et désireux de reprendre son souffle, il décida avant toute chose de se mettre à l’abri d’une dune formée contre la muraille. Mais à peine fut-il accroupi qu’il entendit, venant de l’intérieur, un murmure, puis comme un brouhaha de hall de gare et des cris de plus en plus forts, des appels laissant penser que des êtres emmurés, devinant sa présence et pris de frénésie, avaient soudain voulu faire entendre leurs voix et peut-être même échapper à l’étreinte de la muraille, briser la gangue qui les enlaçait et les empêchait d’accéder au désert.

Les paroles des emmurés tenaient plus d’un grouillement que d’autre chose. On aurait dit qu’ils ruminaient le sable et la chaux qui les avait engloutis. Afin de mieux comprendre ce qu’ils disaient, le Voyageur exténué plaqua son oreille contre l’immense paroi qui défiait son imaginaire et il resta ainsi, épaule et tête appuyées, bouche ouverte, les yeux fixés sur les ramifications mortes d’un grand lierre qui grimpait et disparaissait dans les hauteurs.

Longtemps il écouta sans bien la comprendre cette population de somnambules qui prétendait s’être lancée un soir à l’assaut des grillages et des barbelés de la mort, avant de revenir au matin, couverte de plaies et encore plus épouvantée qu’à son départ, s’enfermer dans la boue tiède d’un mortier gigantesque et grandissant.

Les prisonniers du béton, ainsi qu’il décida de les appeler faute de connaître leurs véritables identités, semblaient ne jamais vouloir en finir de se lamenter, de sangloter, de frapper du poing, de cogner du front contre cette monstruosité qui les contenait et exhalait une odeur putride de marais nouvellement asséchés.

Raymond Bozier

«le voyageur exténué»

sur Nerval.fr

http://nerval.fr/spip.php?article101

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s