En début de journée

Sans titreMe lève au radar, de l’eau sur le visage, les bruits dans le couloir. On frappe à la porte. Vite, trouver le verre, le remplir d’eau, sortir, bonjour, les comprimés, les avaler sous l’œil de L’infirmière. C’est bien… Quand (je) rentre le soir à dix-huit heures et tous ces patients devant leurs portes qui attendent leurs cachets, me dis que ça ne peut pas être vrai… sais qu’il faut bien que les soignants soignent… sais, pour notre bien… ai l’impression que sommes des caniches qui attendons leur nonos. Bien sûr ils s’assurent que nous prenons bien nos médicaments, mais (je) ne peux pas m’empêcher de me sentir mal à l’aise.

Toute cette détresse… Et cette résignation aussi. Comme des animaux bien dressés, il est l’heure, sommes devant la niche, attendons le petit cachet. Le soir, l’horaire de distribution des médicaments, ici on dit le traitement c’est beaucoup mieux, est beaucoup plus fluctuant, entre 21 heures, horaire officiel, et 22 heures. Me surprends à m’angoisser à partir de 21h15, à guetter le bruit du chariot. Comme si je ne pouvais pas m’endormir sans cette visite.

Comme si j’étais conditionnée. Celui qui me donne un cachet me donne une minute d’attention. J’en ai besoin, comme tous les autres.

Au petit-déjeuner, elleje arrive la dernière, elleje ne sais pas sourire et suivre les conversations, répondre, alimenter le flot des paroles, les tu as bien dormi, tu veux de la confiture, quel est ton plat préféré… Suis assise à côté de La dame qui parle. Hoche la tête de temps en temps, ça a l’air de lui convenir. Crois qu’elle me parle de son chien, non, de sa chienne, sa « fifille ».

Le bruit des aides-soignantes dans le couloir, les balais, les chariots, les portes qui claquent, les verrous et les talons.

Une infirmière entre dans la chambre. Il faut vous lever, ce n’est pas bien de dormir autant.

Me lève à contrecœur, vais me chercher un café. Le bruit court parmi les patients qu’ils sont tous décaféinés.

Tiphaine Touzeil

«Le garde-fou»

Publie.net

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814507647/le-garde-fou

image http://www.generale-de-sante.fr/clinique-du-parc-nantes

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour En début de journée

  1. francisroyo dit :

    L’ambiance me rappelle quelque chose…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s