partir armés

Sans titreLa mère de Gérard s’était illustrée dans la Résistance, et comme Fidel elle conservait un souvenir de sa jeunesse périlleuse. Gérard apportant le revolver, j’étais bon pour trouver les cartouches destinées à garnir les alvéoles du barillet. Lablave, un copain du lycée technique Le Corbusier, avait ses entrées dans le monde interlope des Quatre-Routes. Deux jours après ma demande, il me livrait une boîte de projectiles qui s’avéreront d’un calibre légèrement inférieur au lanceur ! Impossible de compter sur un flingue aux douilles flottantes ! Qu’à cela ne tienne : Petitjean l’un des plombiers de la Johnson qui faisait un travail d’orfèvre sur les systèmes d’alimentation animale du père Berthier, avait résolu le problème en rechemisant les six logements du barillet à l’aide des fragments d’un tuyau de cuivre… Quelque peu inquiets, nous avions essayé l’engin en le fixant à un piquet, dans le jardin, et en tirant sur la détente à l’aide d’une longue ficelle depuis la buanderie où nous nous étions réfugiés. L’arme pouvait reprendre du service. La poudre ne parla qu’à cette occasion. Le flingue se transforma vite en un boulet qu’il fallait soustraire à l’attention des policiers et des douaniers à chaque passage de frontière. Je passai la première ligne, France-Suisse, en le passant sous ma ceinture. Puis de Suisse en Autriche ce fut au tour de Gérard de s’enfourailler et ainsi de suite de Turquie en Syrie, du Liban en Jordanie et retour. Je m’en serais bien débarrassé dans un fourré, mais mon compagnon aurait eu le sentiment de trahir Jean Moulin et le Colonel Fabien. On l’a ramené au point de départ avec les six balles d’origine coincées dans le cuivre de Petitjean.

Didier Daeninckx

«bagnoles, tires et caisses»

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814507630/bagnoles-tires-et-caisses

illustration Lionel Makowski

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s