L’assassinat de Awwad al-Amarah originaire de Kofr Kanna (fragment)

Sans titre..

première voix

Awwad-al-Amarah revenait

de son champ de blé et de betteraves

Ses paumes étaient tièdes, sa poitrine nue

ses cheveux noirs, poussiéreux

Il avait été préoccupé toute la journée

car la terre avait soif de pluie

Il était en retard

Le soleil qui avait décliné vers le couchant

s’était refroidi

l’aile du vent était humide

Il s’est écrié à plein gosier :

Awwad, ô Awwad ! L’horizon est pluvieux !

Puis il s’est mis à se frotter les mains de joie

à humer l’air et les nuages voyageurs

deuxième voix

Awwad-al-Amarah traversait

la route asphaltée en rêvant

Je vêtirai ma petite fille la saison prochaine

je réglerai toutes mes dettes

j’achèterai à la mère de mes enfants une ceinture

une fiole de khôl, des bracelets, un châle

et pour moi une keffiah et une cordelette en poils de chêvre

troisième voix

Mais tous tes rêves, ô Awwad

se sont évanouis, l’espace d’un instant

Ton rêve innocent

et ta profonde bonté

ne t’ont été d’aucun secours

Trois balles

tirées des aires

ont fondu sur toi tel l’éclair…

Tawfiq Zayyad

traduit de l’arabe par Abdellatif Laâbi

dans «La poésie palestinienne contemporaine»

«Bacchanales n°27»

Revue de la Maison de la Poésie Rhône-Alpes

Le temps des cerises

image http://cloudfable.com/2012/04/unadikum-oleh-tawfiq-zayyad/

sur Tawfiq Zayyad voir http://en.wikipedia.org/wiki/Tawfiq_Ziad

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s