Les portes

Sans titreLa première : porte blanche, deux montants de fer bleus, du moins je crois, je l’imagine assez moyenne.

Ne plus savoir comment elle s’ouvrait (peut-être ce mécanisme au centre, une grosse poignée ronde que l’on tourne, actionne un loquet, il suffit d’ôter le crochet de l’intérieur pour que ça tourne à vide, à la fois mystérieux et simple, la clé simplement dessus, ne plus se rappeler non plus, pourtant touchée combien de fois).

Tenter de faire une liste de celles qui suivirent, avec vitres, bois de chêne, cirée, vernies ou peintes, les replacer sur des façades qui se sont pliées dans le sol, la danse des murs abattus, ils pivotent, relevés, l’assemblage de loin semble un château de cartes sans résistance, crève, le réel dissipe les ouvertures, claque les portes comme furieux.

Pousser des portes étrangères ensuite, elles qui ne nous appartiennent plus, celles que l’on passe en insistant, en espérant, percer leur froideur anonyme, portes d’adultes séparés, lieux communs, cliniques, hôtels, portes sans sens et qu’on ne peut réinventer ; tenter d’y écrire comme s’asseoir face à un battant clos sans plus comprendre où est le seuil.

En faire une liste — mais pourquoi ? — les lieux ont déserté, il ne reste que les sensations à attraper et elles aussi se sauvent, c’est une quête ratée. Les dernières portes à ouvrir, les dernières portes à traverser ensemble sont devenues insaisissables, aussi vaporeuses que les premières, fumées, vapeurs de clés qu’on cherche au fond des poches en vain.

Christine Jeanney

«Lotus Seven»

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814596665

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les portes

  1. lucas dit :

    et ne pas perdre la cléf des champs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s