Skyline

Sans titreM.D.

aberrations de miroirs où la pierre se fait maigre, évanescente fondue au plus simple du monde, juste cordée d’acier léger, altière, silhouettée gracile au flanc du ciel, comme un cri, appel poussé d’une indicible joie sans même du vent la contrainte : théorème clair greffé tendu sur l’émotion vivante – tant de passage sans serrure dans la tôle du vocable, masse métronomique fruste forant de la langue les sillons de chair, papilles foliées, retournées, ondes grasseyantes, labiales claquées, salivées, pourléchées, gutturales étrangères écarquillant au roulé, au mouillé insatiable, tous les lieux du désir – langue abruptement de succion, de caresses, par la voie d’érotiques tracés ouvrant au vif des morsures, quand tu renverses la tête vers les corniches hautes, marbres électriques froids où le soleil est posé, méfiant, comme un oiseau qui ne descendra pas

S.E.

Verbe ville : matériau sans quoi tu marches sur l’apparition : l’infra mince du théorème des tôles qui opèrent – toute ville est le début d’un corps toute ville est la lumière d’un corps_ toute ville est un corps qui n’aime pas être dérangé_ toute ville n’est pas figure ou contre poussée au discours_ toute ville est la masse métronomique _toute ville est une matière première – un indéterminé – toute ville est une séance grandeur nature de diversification des humeurs pour un temps qualifié pour le regard mais tu ouvres à chaque pas sur ces marbres que celle-ci est à la fois plus vocable et plus silhouettée, plus instauratrice de marges et d’écarts_ séquenceur interne de déplacement lorsqu’il a lieu ou même non-lieu, celle de te poursuivre en un savoir obéir aux règles, des règles à sa mesure, de remettre sa mémoire dans les tracés articulés_ la mesure de l’image stéréo ou non le défaut de sensation alimentant une pulsation électrique_substance et matière à devenir : image : skyline : tranche : les ondes : mêmes : au sol_

« Skyline »

Michèle Dujardin

Sébastien Écorce

http://nerval.fr/spip.php?article81

photo Mark Ryan http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Perth_skyline_at_night.jpg

 « 

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s