asile

2 9 pour brigetoun….la morsure des fois juste au-dessus des yeux là tu vois là au-dedans ça coule les larmes je mange nu la solitude s’étale dans l’assiette attendre obstinément attendre elle attend encore bien appliquer ma main sur ma bouche qu’il aille pas sortir les mêmes crapauds qu’hier s’asseoir tenir sa tête dans les mains je fatigue il s’ennuie c’est l’ennui muet ça parle de rien que lui s’étale l’ennui s’attache se frotte entre et sort l’ennui du couloir se pose sur le mur qui nous embrasse y’a les autres aussi dans une chambre et là derrière la vitre de porte je la vois obstinément ça claque de la colère arriverait pas à casser la gueule à qui c’est une rage que j’ai qu’est-ce qu’elle voit quand elle me regarde entre fleurs et étoiles viendra la douceur pour moi et mon œil de l’intérieur elle fume il s’accroupit elle sourit elle photographie je vais lui demander si elle m’épouse carreaux rayures ça va bien non mon capitaine obstinément asile ils sont enfermés où est mon enfermement dans la leurs frontières obstinément exil leur chagrin lancé dans l’espace clos…

Maryse Hache

sur des photos de Tina Kazakhishvili

«Asile»

http://www.publie.net/fr/ebook/9782814507326

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour asile

  1. francisroyo dit :

    Beaucoup d’émotion(s)

  2. lucas dit :

    je m’enfonce dans l’inconnu et j’ai l’impression qu’il y a un petit trou pour moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s