En mer

24 8 pur BrigetounJe devais avoir l’air d’un vrai marin malgré mon allure chancelante. Wheeler m’aida à gagner la coursive dégoulinante d’eau, sans interrompre son bavardage. Ainsi, disait-il, nous devrions apprendre à avoir une jambe plus courte que l’autre, comme des moutons de montagne. Je lui fis savoir d’un air irrité que, puisque j’avais visité la France au cours de la dernière paix, je savais quand un pont était incliné, n’ayant pas fait la traversée en marchant sur les mains. Je sortis sur le passavant et m’appuyai au bastingage du côté bâbord du pont. Les chaînes et l’immense étendue des enfléchures – ô Falconer, Falconer ! – formaient une voûte au dessus de ma tête et, par-dessus, une quantité de cordes anonymes bourdonnaient et vibraient et sifflaient. Il restait encore un petit point lumineux, mais à tribord, l’écume volait haut tandis que les nuages qui couraient au-dessus de nous et nous dépassaient semblaient à la même hauteur que les mâts. Nous avions, bien sûr, de la compagnie, le reste du convoi se trouvant par bâbord ; déjà on on apercevait quelques lumières, malgré les embruns et une brume fuligineuse mêlée de pluie qui les obscurcissaient. Je respirai avec délices après avoir subi l’odeur détestable de mon réduit et souhaitai que le gros temps, de toute sa violence, en chassât l’air vicié. Quelque peu remis, je regardai autour de moi et, pour la première fois depuis que nous avions levé l’ancre, mes facultés intellectuelles et mon intérêt retrouvèrent leur vigueur. En levant les yeux vers l’arrière, j’aperçus les deux timoniers à la roue du gouvernail, des silhouettes noires, vêtues de toile goudronnée, le visage éclairé par en dessous tandis qu’ils jetaient un regard d’abord sur la boussole, puis en levant la tête sur la voilure….

William Golding

«Rites de passage»

«Trilogie maritime, I»

traduction Marie-Lise Marlière

Folio 

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour En mer

  1. micheline dit :

    la mer, la mer toujours recommencée…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s