Banlieue

13 8 pour BrigetounLe spectacle est unique en son genre, un tremblement de l’humanité, car dans la campagne bien tranquille, où l’on se connaît depuis des générations, bonjour chez vous la baguette sous le bras au sortir de la boulangerie du beau-frère, avant d’aller voir les copains au comptoir du bar tabac, arrive une morsure de métal, de freins, de technologie mécanique, hydraulique, informatique et autres. Le tout concentré dans la majesté du RER qui vient déchirer, peut-être pour toujours, la quiétude de ce lieu. L’immense colosse d’acier déboule sur la place de la mairie au pied du drapeau bleu-blanc-rouge et du monument aux enfants tombés pour la France. Il est superbement orné de graffitis obscènes, de codes indéchiffrables, sale, il livre sa cargaison de visages, de religions et de couleurs dans la campagne chérie. Comme tous les jours ouvrables de la semaine, il ouvre ses portes dans un bruit de sirènes, et déverse tranquillement sa ration de 18 heures. Il en sort des rastas, un festival de casquettes de base-ball portées à l’envers, ils viennent pour un festin au couscous et au mafé, des femmes voilées crient leur joie en lançant des youyous stridents, des guitares aiguës lâchent des rythmes endiablés à la mode de Kinshasa, na lingt yo, un festival de boubous aux couleurs vives qui dansent le ventilateur, des mères à la démarche nonchalante, derrière elles la marmaille morveuse et bruyante, un enfant à chaque bras, un autre sur le dos, des jumeaux déjà dans le ventre, et encore plus dans la tête. Des adolescentes vêtues court et serré roulent leurs fesses bombées, elles dévissent la cambrure à faire crever un prêtre. Des têtes noires et frisées engraissées aux allocations familiales….

Wilfried N’Sondé

«Le coeur des enfants léopards»

Babel

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Banlieue

  1. lucas dit :

    à vous couper le souffle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s