S’embarquer vers Pylos

Pallas Athéna le guida rapidement, et lui marchait sur les traces divines. Quand ils furent descendus jusqu’à la mer, près de la nef, ils trouvèrent sur la grève leurs compagnons chevelus. Télémaque Force-Sainte s’adressa aussi à eux et leur dit :

«Holà, amis, apportons les provisions de route. Elles sont au manoir toutes rassemblées déjà. Ma mère n’est point informée, pas plus du reste que les servantes. Une femme, une seule, a entendu ce que j’ai dit.»

Après ces paroles, il marcha le premier, et eux l’accompagnèrent. Ils apportèrent et déposèrent le tout dans la nef bien charpentée, comme l’avait ordonné le fils d’Ulysse. Télémaque monta sur la nef. Athéna le conduisait. Sur la nef, elle s’assit à la poupe et près d’elle s’assit Télémaque. Les hommes délièrent les câbles de poupe et, s’étant eux-mêmes, embarqués, s’assirent aux tolets. Athéna à face de chouette leur lança le bon vent plein d’allant, le souffle des hauteurs, le Zéphyr, qui retentissait sur la mer vineuse. Télémaque, pressant ses compagnons, leur ordonna de mettre la main aux agrès. Ils entendirent ses ordres pressants, levèrent le mât de sapin et le dressèrent au-dedans du creux de la poutre médiane. Ils le lièrent aux étais, puis avec les courroies bien tordues tirèrent la voile blanche.

Le vent souffla au milieu de la voile, et la vague de pousser, bouillonnante, son grand cri autour de l’étrave du navire qui partait et courait parmi les vagues, accomplissant sa route. Quand, d’un bout à l’autre du noir navire rapide, les hommes eurent reliés les agrès, ils dressèrent des cratères qu’ils couronnèrent de vin. Ils firent les libations aux dieux immortels dont la race dure à jamais, et entre tous principalement à la fille de Zeus à face de chouette. Toute la nuit, en vérité, et l’aurore venue, la nef ouvrit sa route.

Homère

«L’Odyssée»

traduction de Louis Bardollet

Robert Laffont – Bouquins

image http://www.articite.fr/Marcella-Kratz

A propos brigetoun

paumée et touche à tout
Cet article, publié dans lectures, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour S’embarquer vers Pylos

  1. Arlette dit :

    Plaisir de retrouver les mots … juste comme ça en passant Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s